Panneau de gestion des cookies

Réhabiliter mon logement

Votre logement se dégrade, est dépourvu de confort, voire dangereux ? Selon son état, des solutions existent pour l’améliorer et le remettre aux normes, et ainsi y vivre en toute sérénité.

Pourquoi faire des travaux ?

Parce que votre logement est inconfortable

  • Vous n’avez pas de chauffage central ou d’eau chaude ?
  • Votre logement ne dispose pas de salle d’eau fermée ou de coin cuisine ? Vos toilettes sont à l’extérieur ?
  • L’installation électrique est vétuste, des fils pendent et elle disjoncte souvent ?
  • Les murs sont humides et les fenêtres ferment mal ?
  • Votre pièce de vie est trop petite (moins de 9 m²) ou ne dispose pas de fenêtre ?

Votre logement est en mauvais état général. Il nécessite des travaux d’amélioration, pour vous sentir en toute sécurité chez vous.

Parce que votre logement est très dégradé et vous semble dangereux 

  • Votre installation électrique ou de gaz, défectueuse, risque de provoquer un incendie ?
  • Votre escalier est fragile ? Le garde-corps de votre balcon est tombé ?
  • La façade présente des fissures et des chutes d’enduits ?
  • Un revêtement dégradé contient du plomb ou de l’amiante ?
  • Votre plafond menace de s’effondrer ?

Votre logement présente des risques pour votre santé ou votre sécurité (ou celle de vos voisins). Il nécessite des travaux de reprise du bâti et de remise aux normes des équipements. 

Si vous êtes propriétaire du logement que vous occupez, vous pouvez vous faire accompagner dans votre projet, notamment par un ergothérapeute qui vous aidera à identifier vos besoins. De nombreuses aides sont également mobilisables pour financer vos travaux d’adaptation.

Quels travaux pouvez-vous faire ?

Pour rendre votre logement plus confortable, plus sain ou pour le sécuriser, différents types de travaux sont possibles selon le degré de dégradation de celui-ci. Par exemple :

  • Installation d’une salle de bain ou de toilettes
  • Installation ou rénovation du réseau d’eau, d'électricité ou de gaz
  • Confortement des fondations
  • Remplacement de la toiture 
  • Réparation de l’escalier, installation de garde-corps

Quels interlocuteurs pour vous conseiller ?

Plusieurs organismes vous accompagnent pour préparer votre projet et choisir les travaux les plus adaptés à votre situation.

  • L’Anah : finance vos travaux d’amélioration avec Habiter serein et Habiter sain et vous accompagne dans toutes les étapes de votre projet.

En savoir plus sur l'Anah ou faites directement votre demande d'aide en ligne sur Mon Projet Anah. Vous serez alors mis en relation avec votre Accompagnateur Rénov’, qui vous renseignera et vous orientera.

  • Votre ADIL : vous informe sur vos droits et sur les solutions de logement qui vous sont adaptées.

Repérez l’ADIL dont vous dépendez

  • Votre collectivité (commune, intercommunalité, département) : vous conseille, vous oriente et le cas échéant vous aide à financer vos travaux.

Consultez les aides locales existantes sur votre territoire 

Avec quelles aides ?

Selon votre situation et la nature des travaux envisagés, vous pouvez bénéficier de différentes aides, sous forme de subventions ou de prêts.

  • Les aides Habiter serein et Habiter sain de l’Anah

Selon l’ampleur des travaux et la réalisation d’un diagnostic technique qui permettra de vérifier l’éligibilité du projet de travaux, l’Anah peut financer, selon vos ressources, jusqu’à la moitié de vos travaux et vous accompagner dans toutes les étapes de votre projet.

Si votre logement est très dégradé ou indigne, l’aide Habiter serein peut couvrir jusqu’à 50% du montant total des travaux hors taxes avec un plafond d’aide de 25 000 euros.

Pour des travaux d’ampleur plus limitée, pour améliorer le confort, la sécurité et/ou la salubrité de votre logement, l’aide Habiter sain peut couvrir jusqu’à 50% du montant total des travaux hors taxes avec un plafond d’aide de 10 000 euros.

Pour en savoir plus sur les aides Habiter Serein et Habiter sain de l'Anah

  • Les aides des collectivités (départements, intercommunalités, communes)

Certaines collectivités territoriales peuvent vous accorder des aides ou des prêts pour certains travaux (exemple : ravalement de façade), selon des conditions définies localement.

Consultez les aides locales existantes sur votre territoire

  • Le prêt à l’amélioration de l’habitat (Pah) de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF)

Si vous êtes bénéficiaire d’une prestation familiale, la CAF peut vous accorder un prêt pour effectuer des travaux d’amélioration dans votre résidence principale (création de sanitaires, mise aux normes électriques, réfection de la toiture, agrandissement…).

Le montant du prêt peut couvrir jusqu’à 80% des dépenses, dans la limite de 1 067,14 euros.

  • La TVA à taux réduit

Pour vos travaux d’aménagement et d’amélioration, vous bénéficiez de la TVA à 10%.