MaPrimeAdapt’

Depuis le 1er janvier 2024, l’aide MaPrimeAdapt’ finance la réalisation des travaux d’adaptation du logement pour les personnes âgées et celles en situation de handicap. Elle est également accessible aux propriétaires bailleurs.

Les travaux d’adaptation financés par MaPrimeAdapt' concernent, par exemple, le remplacement de la baignoire par une douche de plain-pied, l’installation d’un monte-escalier électrique, la pose de mains courantes, l’élargissement des portes, l’adaptation des revêtements ou encore l’accès direct au logement. Les travaux s’adaptent en fonction des besoins spécifiques qui seront préconisés dans le diagnostic logement autonomie.

Découvrez le parcours usager détaillé de MaPrimeAdapt'

  • Un accompagnateur AMO (assistant à maîtrise d'ouvrage) vous assiste obligatoirement pour vous aider à définir votre projet de travaux et vous accompagner dans sa réalisation. En fonction de la situation du ménage, un ergothérapeute pourra intervenir lors du diagnostic logement autonomie conjointement avec l’AMO.
  • MaPrimeAdapt’ peut financer 50 % ou 70 % de vos travaux en fonction de vos ressources.
  • Le choix de l’artisan est à la discrétion de l’usager. Toutefois, différents labels existent et attestent du sérieux ou de la spécialité de certains artisans : Silverbat, Handibat, Proadapt, des labels de qualification et de certification...

Bon à savoir : l’aide Habiter facile reste effective pour tous les dossiers dont l’accord de subvention a été rendu avant le 1er janvier 2024.


Préparez votre projet

Pour faire votre demande d'aide, veillez à bien respecter l'ordre des étapes suivantes :

Les conditions pour en bénéficier

Sélectionnez votre situation
  • Vous êtes propriétaire de votre logement ou locataire du parc privé et vous avez informé votre bailleur de votre volonté d’effectuer des travaux d’adaptation à la perte d’autonomie
  • Vous ou un membre de votre foyer :
    • Est âgé de 70 ans ou plus
      ou
    • Est âgé de 60 à 69 ans sur condition de GIR (groupe iso-ressources)
      ou
    • A un taux d’incapacité supérieur à 50% ou bénéficie de la prestation de compensation du handicap (PCH)
  • Votre revenu est classé dans la catégorie ressources « modestes » ou « très modestes » (voir le barème)

Les travaux d'adaptation

Pour améliorer le confort et la sécurité de votre logement en cas de perte d’autonomie, différents travaux sont possibles.

Les différents travaux d’adaptation :

En savoir plus

Paramètres d’affichage

Choisissez un thème pour personnaliser l’apparence du site.