Les artisans chauffagistes

Monteur(euse) en installations thermiques et climatiques

Le monteur en installations thermiques assure le confort des bâtiments en installant et en entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Il raccorde des appareils (chaudières, climatiseurs, ventilateurs, radiateurs et équipements de régulation) à des réseaux transportant de l’énergie ou des fluides (électricité, gaz, fioul, vapeur, eau).

L’évolution constante des techniques et les nouvelles orientations vers des énergies renouvelables (solaire, éolien , géothermie, biomasse,..) exigent une grande capacité d’adaptation et un bon niveau technique de sa part. Il doit prendre en compte une réglementation thermique qui exige des niveaux de performance élevés pour les installations, tant sur le plan du rendement que sur celui du respect de l’environnement. Les besoins en chauffage et climatisation, la nécessité de faire des économies d'énergie et les préoccupations écologiques font du monteur en installations thermiques et climatiques un interlocuteur indispensable, tant pour les particuliers que pour les entreprises, les commerces ou les hôpitaux.

Le monteur en installations thermiques et climatiques débute en tant qu'ouvrier qualifié. Le travail s'effectue souvent en équipe dans des entreprises de génie climatique. Il peut évoluer en se formant sur le tas ou en passant un BP (brevet professionnel). Après quelques années de pratique, il est possible de devenir chef d'équipe ou responsable de chantier. Ou encore de s'installer à son compte comme artisan. En se donnant la peine d'acquérir des connaissances complémentaires en électronique et régulation, on peut même accéder au poste de technicien de maintenance en génie climatique.

Fiche métier

En savoir plus

Plombier(ère) – Chauffagiste

Aujourd'hui, le plombier-chauffagiste n'est pas uniquement le professionnel que l'on appelle en urgence pour réparer une fuite d'eau. Il intervient aussi sur de nombreux autres types de chantiers : installation d'équipements sanitaires, pose de piscine et de spa, mise en place de système de chauffage...  Spécialiste du chaud et du froid, le plombier-chauffagiste est chargé de l’installation des systèmes thermiques (chauffage, ventilation, climatisation) de bâtiments collectifs ou individuels, dont il assure également la maintenance.

L’évolution des technologies (géothermie, biomasse…) et les contraintes environnementales contribuent à transformer son activité qui nécessite dans certains cas des connaissances plus spécifiques.

Il exerce son activité en tant que salarié dans une entreprise de plomberie sanitaire ou du bâtiment ou dans une entreprise proposant diverses spécialités : couverture, thermique, zinguerie, sanitaire, climatique, installation en génie climatique ou maintenance... Un plombier confirmé peut devenir chef de chantier, contremaître, conducteur de travaux, plombier zingueur, artisan installé à son compte, et se spécialiser dans les énergies renouvelables (solaire, géothermie, etc.). Un chauffagiste peut devenir chef d’équipe ou responsable de chantier, se spécialiser dans un certain type d’installation ou poursuivre une activité à son compte (avec une formation en gestion et comptabilité).

Fiche métier

En savoir plus

Electricien(ne) installateur(trice)

L’électricien du bâtiment est traditionnellement chargé de l'équipement électrique des constructions. Il peut aussi être amené à participer à des installations plus complexes comme une climatisation ou un ascenseur. Dans le cadre d’un plan de rénovation, l’électricien du bâtiment remplace également les installations anciennes pour les rendre conformes aux nouvelles normes.

En matière de rénovation, il doit sans cesse improviser des solutions sécurisantes qui puissent s'accorder avec les exigences du bâti. Les activités de l’électricien du bâtiment couvrent un grand nombre d'installations différentes. Les automatismes (domotique) sont aujourd'hui très appréciés et représentent un renouvellement du travail de l’électricien. Tous ces marchés requièrent une technicité sans faille, à laquelle les électriciens doivent s'adapter.

L'électricien confirmé peut viser un poste de chef d'équipe, ou acquérir une expertise dans un domaine bien précis (industriel, domotique…) et devenir superviseur de projets. Cette spécialité d'électricien ne devrait pas avoir de problèmes d’emploi en raison du développement de la domotique qui implique de nombreux travaux d’équipement électrique dans toutes les catégories de bâtiments (économie d'énergie, photovoltaïque…). Qu'il soit à son compte ou employé d'une société, l'électricien ne manque pas de chantiers. Ses compétences sont très demandées.

Fiche métier

En savoir plus