Les artisans spécialisés dans l'isolation

Maçon(ne)

Le maçon est le premier corps de métier qui intervient sur un chantier de construction, après le terrassier qui prépare le sol. Polyvalent, il exécute le gros œuvre sur des constructions neuves et anciennes : de la maison individuelle au stade, de la construction d’un immeuble à la rénovation d’un château, des piscines aux monuments.  
 
Le maçon effectue l'implantation des bâtiments d'après les indications du géomètre. Il réalise des travaux de maçonnerie à partir de directives orales ou écrites (sur la base des plans). Son travail fait suite aux travaux du terrassier qui a préparé le sol et le terrassement. Premier à intervenir sur une construction, le maçon met en place le " squelette " du bâtiment : il assemble des murs de briques, de pierres ou de parpaings ou des cloisons internes à l'aide d'engins de manœuvre, il pose des panneaux préfabriqués ou des blocs de fenêtre avec des mortiers, il applique ensuite les enduits sur les murs. Le maçon maîtrise la fabrication des éléments servant à maintenir ou à décorer l'enveloppe du bâtiment : mortier, ciment, plâtre, résine, et réalise des enduits intérieurs et extérieurs.
 
Doté d’une bonne condition physique (port de charges, travail en plein air et par tous les temps) et du sens de l’équilibre (échafaudages, échelles), le maçon fait preuve d’une bonne capacité d’organisation et de gestion de chantier. Prudent, il respecte scrupuleusement les règles de sécurité et sait gérer son temps. Il a l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités. Il est enfin disponible et adaptable, car les chantiers peuvent l’amener à se déplacer parfois loin de son domicile, y compris à l’étranger.
 
Après quelques années d’expérience, le maçon peut devenir chef d’équipe, chef de chantier ou travailler à son compte.
 

Fiche métier

En savoir plus

Le menuisier conçoit, fabrique et pose des aménagements extérieurs (fenêtres, vitrines, verrières, vérandas) et intérieurs (escaliers, portes, placards, cloisons, etc.). Spécialiste du bois, le menuisier travaille aussi avec du PVC, du lamellé-collé, des panneaux de fibres et de l’aluminium.

Il conçoit les éléments de menuiserie sur mesure ou en série. Il travaille à son bureau pour tracer les plans, à l’atelier pour le façonnage des ouvrages et sur le chantier pour leur pose. Pour cela, l’artisan utilise des machines de découpe et d’assemblage à commandes numériques, mais aussi des outils plus traditionnels (scie, perceuse, visseuse, fraiseuse, etc.). Il se charge de leur vitrage et de leurs fermetures.

Minutieux et inventif, il est également prudent (les machines sont dangereuses), respectueux des règles et consignes de sécurité, et à l’aise dans la relation client.
Une expérience confirmée permet de se spécialiser dans un domaine (décoration, agencement de cuisines…), ou bien de devenir chef d’équipe, chef d’atelier, ou encore artisan installé à son compte.

Fiche métier

En savoir plus

Technicien(ne) de maintenance en génie climatique

Professionnel de l'ambiance et du confort, le technicien de maintenance en génie climatique est le spécialiste des appareils qui assurent la climatisation, le chauffage et la ventilation des locaux. Objectif : obtenir la température ou la qualité de l'air souhaitée, dans des bâtiments aussi différents que les logements, les salles de spectacle ou les bureaux. Veillant au bon fonctionnement des équipements techniques, le technicien assure leur entretien et leur dépannage. Toujours disponible, il apporte une solution rapide et efficace aux clients victimes d'une panne.
 
Ses fonctions sont variées et diffèrent selon l'endroit où il travaille. Il peut ainsi effectuer des études de faisabilité, organiser et suivre un chantier, réaliser des essais et mettre en service le matériel ou encore négocier des contrats. Le technicien en génie climatique gère à la fois les problèmes électriques, thermiques, informatiques et mécaniques de système de chauffage ou de climatisation. Dans un bureau d'études, il dessine des plans très précis de l'installation à réaliser en s'appuyant sur un cahier des charges. Il choisit le type de matériel le plus adapté et évalue les besoins en énergie. Il vérifie la conformité des différents éléments et leur compatibilité. Il effectue ensuite les réglages et le raccord des installations aux conduites d'eau et d'électricité. Quand il est en contact avec les clients, il identifie leurs besoins, puis propose une installation de chauffage ou de climatisation, accompagnée d'un devis. Enfin, il suit la réalisation des travaux et effectue les ultimes branchements.
 
Très recherché, il est employé aussi bien par les entreprises du bâtiment que par les sociétés de services chargées de l'exploitation et de la maintenance des installations.
Le secteur du génie climatique étant en pleine expansion, le marché de l'emploi se présente sous des auspices favorables. Très recherché, le technicien de maintenance est employé aussi bien par les entreprises du bâtiment que par les sociétés de services chargées de l'exploitation et de la maintenance des installations. Il peut intervenir dans les grandes surfaces, les laboratoires de transformation alimentaire, ou encore dans les entrepôts frigorifiques.
 
Un technicien de maintenance expérimenté peut accéder à un poste de chef de groupe ou de chef de secteur, puis prendre la direction d'une agence. Autre évolution possible : changer d'activité, en devenant, par exemple, chargé d'affaires (sa mission étant de prospecter et de fidéliser la clientèle) ou encore technicien dans un bureau d'études (il sera alors chargé de concevoir de nouveaux équipements climatiques).

Plâtrier(ère) – plaquiste

Le plâtrier et le plaquiste réalisent des aménagements intérieurs en utilisant différentes techniques et produits à base de plâtre. Ils réalisent également des travaux d’isolation thermique par l’intérieur, d’isolation acoustique et de protection au feu. Ils participent au confort de vie et à l’embellissement de l’habitation.
 
Complémentaire du plâtrier dont il maîtrise les techniques, le plaquiste est plus communément appelé plâtrier-plaquiste. Le plaquiste est un professionnel qui applique des consignes de travail très méticuleuses et opère des manipulations précises. Sur un petit chantier, il est souvent polyvalent. Il réalise aussi bien la pose des plaques, les enduits, le lissage, les joints. Sur un gros chantier, il travaille en équipe et la division des tâches s’impose. Travaillant au niveau du second œuvre en intérieur, le plaquiste est toujours à l’abri des intempéries. Le port de charges lourdes est fréquent mais facilité par l’utilisation d’engins de levage. La gamme des produits et des techniques de pose évolue sans cesse. Le plaquiste doit donc s’adapter en suivant des stages de formation continue.
 
Le métier de plâtrier-plaquiste permet des évolutions professionnelles en termes de spécialités liées aux travaux d’aménagement et de finition des intérieurs ou aux spécialités du staffeur-ornemaniste. Dans une petite entreprise, il pourra devenir chef d'équipe, dans une plus grosse entreprise, et après un BTS aménagement-finition, il pourra devenir chef de chantier. Comme pour plusieurs métiers du bâtiment, le plaquiste, avec une expérience professionnelle, peut créer une entreprise artisanale.

Fiche métier

En savoir plus

Couvreur(euse)

Le couvreur travaille entre ciel et toit, été comme hiver. Sa mission consiste à recouvrir les toits de tuiles, d’ardoises, de zinc. Il assure l’étanchéité et l’évacuation des eaux de pluie, du faîtage à la ligne d’égout jusqu’au réseau collectif d’évacuation des eaux pluviales. Il intervient après la pose de la charpente pour un bâtiment neuf, ou à l’occasion d’une réparation sur les toitures des maisons individuelles comme des immeubles collectifs. Outre la toiture, il peut poser l’isolation thermique sous le toit ou encore assurer la restauration de bâtiments publics ou de monuments historiques.   
 
Plus que tout autre professionnel du bâtiment, il doit respecter les règles de sécurité en vigueur. Il travaille en équipe sur des chantiers, le plus souvent pour des entreprises du bâtiment et de travaux publics. Des déplacements parfois importants sont à prévoir lorsqu’il est employé sur un grand chantier.
 
Le couvreur travaille dans des entreprises artisanales où il peut être polyvalent ou spécialisé (exemple : couvreuse-zingueuse, toit en chaume...). ll peut également s’installer à son compte et se spécialiser dans la maison individuelle.

Fiche métier

En savoir plus

Charpentier(ère) bois

Le charpentier intervient sur tous les types de constructions : maisons à ossature en bois, immeubles, hangars agricoles, bâtiments industriels, aménagement et mobilier urbain. Sa fonction principale est de donner à la maison son toit. Il façonne pour cela des poutres, les assemble et installe l’ensemble.
 
Le charpentier intervient également dans le tracé et la pose (ou levée) des escaliers, des planchers, des colombages et menuiseries courantes. Il utilise principalement le bois : ce matériau offre selon ses origines une grande variété de résistance, de dureté que le charpentier doit connaître et maîtriser. La science de la résistance des matériaux, la science du trait et celle du geste ne doivent pas avoir de secrets pour lui. De plus en plus de nouveaux matériaux tels que les composites, les plastiques, le verre, l'aluminium, le PVC, le métal sont utilisés en charpente et représentent autant de techniques de façonnage à maîtriser.
 
Le charpentier travaille en entreprise industrielle ou artisanale. Il peut aussi exercer en bureau d'études ou dans l'enseignement comme formateur. 

Fiche métier

En savoir plus

Façadier(ère) / Peintre en bâtiment

Sur un chantier de rénovation, de restauration ou de construction d'un bâtiment, le façadier fait partie des ouvriers qui interviennent lors de l'étape de finition extérieure.
 
La recherche d'une isolation thermique optimale pour les bâtiments en construction comme pour ceux en rénovation donne un rôle primordial aux façadiers. C'est également lui qui fixe les encadrements de portes et fenêtres et les éléments de décoration tels que carrelages, mosaïques, dalles... Il exerce souvent son activité en hauteur, sur un échafaudage.  Des notions de maçonnerie lui sont indispensables pour réaliser une chape ou une paillasse s’il travaille sur un immeuble neuf. Le travail de pose varie selon le type de revêtement.
 
Avec un supplément de formation (post CAP), un titulaire de bac pro du bâtiment peut obtenir un BTS enveloppe du bâtiment : façade et étanchéité. La fonction de chef de chantier devient alors accessible, de même que le travail en bureau d’études.
 
Le peintre en bâtiment s’occupe des finitions des murs, des plafonds et des sols d’un bâtiment, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Le peintre en bâtiment embellit, protège et assainit les constructions. Sur les chantiers de construction, le peintre en bâtiment intervient après tous les autres ouvriers. Le façadier peut occuper ce type de poste.

Fiche métier

En savoir plus