Les expertises/études bâtiment

Economiste de la construction

L’économiste de la construction est le chef d’orchestre à la tête de tout projet de construction ou de rénovation, il est aussi appelé « métreur ». Il assiste le maître d’ouvrage pour le conseiller avant, pendant et après les travaux. Il prescrit, estime, planifie, quantifie, maîtrise chaque étape d’un chantier. Il est la tête pensante qui articule et mène à terme le projet. Il réfléchit à l’optimisation des coûts, des produits. Il a une vision globale et transversale du projet, ce qui l’entraîne à devoir parler et interagir avec chaque acteur et chaque intervenant du chantier.
 
L’économiste de la construction intervient sur tous types d’ouvrages : neuf, ancien, reconstruction, génie civil. Il étudie en premier lieu la faisabilité du projet, il calcule l’estimation du coût, il fait du prévisionnel, ajuste et vérifie à chaque étape du projet. La complexification des règles de la construction et des normes énergétiques et environnementales fait que le métier d’économiste de la construction devient le maillon incontournable d’un projet qu’il soit modeste ou très important. Il est à la fois conseiller, concepteur, assistant et chef de projet. 
 
L’économiste en construction peut exercer dans un bureau d’étude, en profession libérale, dans la fonction publique ou une entreprise du BTP.

Fiche métier

En savoir plus

Ingénieur(e) en génie climatique

La mission de l'ingénieur en génie climatique est d'obtenir - dans des locaux professionnels ou des habitations - la température et la qualité de l'air souhaitées, tout en réalisant des économies d'énergie et en répondant aux contraintes réglementaires et budgétaires. Pour ce faire, il intervient dès la conception du projet immobilier, pour conseiller le promoteur et l'architecte (orientation des ouvertures, choix des matériaux, agencement des pièces) mais aussi chiffrer l'ensemble des coûts.
 
Il réalise des études d’audit et d’optimisation d’énergie dans le bâtiment dans le cadre de nouvelles constructions ou de réhabilitation de bâtiments (consommation d’énergie, niveau d’isolation, déperdition d’énergie.). Au terme de ses études et bilans énergétiques, l’ingénieur en efficacité énergétique propose des solutions techniques chiffrées (choix de matériaux et d’équipements, faisabilité technique…) au cabinet d’architecte et au maître d’ouvrages, au particulier. Enfin, après réception du chantier, cet expert en énergies renouvelables s'occupe du suivi des équipements : veiller à ce que tout fonctionne normalement, chercher à réduire les coûts et proposer des améliorations. Expert dans les énergies renouvelables, il sait proposer des moyens écologiques.
 
Avec l’expérience, l’ingénieur en génie climatique peut devenir chef dans une petite ou moyenne entreprise. Chez des exploitants, il peut rapidement évoluer vers le poste de directeur d’exploitation, être responsable de plusieurs sites ou devenir ingénieur expert.

Fiche métier

En savoir plus

Ingénieur(e) en génie civil

L’ingénieur(e) du BTP est présent dès les premières étapes de l’élaboration d’un projet, pour définir sa faisabilité technique et financière. Il est chargé des études liées à la construction d'un ouvrage réalisé par une entreprise. Son intervention en bâtiment détermine les procédés techniques à utiliser, ainsi que les conditions de réalisation d'un chantier. Pour cela, il procède à diverses simulations lors de la phase de conception.
 
L’ingénieur propose un panel de solutions techniques répondant au besoin d’un maître d’ouvrage. L'ingénieur structures est chargé de mettre au point le squelette du bâtiment et d'assurer la stabilité de l'ouvrage en fonction de critères comme le terrain ou les matériaux utilisés. Sa tâche principale consiste à réaliser des études de conception multiples comme le calcul de structures ou le dimensionnement (pour le béton armé, le bois, l'acier…). Il est chargé de concevoir et de chiffrer les projets de construction pour permettre à son entreprise de répondre aux appels d'offres. Il définit les moyens nécessaires, qu'il s'agisse des ressources humaines ou du matériel.
 
L'ingénieur méthodes crée les conditions optimales d'exécution du travail. Il met en place le planning des travaux (moyens techniques nécessaires, matériel prévu, nombre de personnes sollicitées...) et choisit le matériel et les procédures. Sur les grands chantiers, les conducteurs de travaux exercent sous la houlette d'ingénieurs travaux responsables des opérations.
 
Ensuite, l'ingénieur de travaux, secondé par le conducteur de travaux, assure la bonne marche du chantier. Il dirige les ouvriers, veille au respect du budget et des délais. Petits travaux ou grands projets de construction, l'ingénieur du BTP est partout. C'est un cadre qui travaille en équipe, prend des décisions et assume des responsabilités au sein d'une entreprise.

Chargé(e) d'affaires en génie climatique

Le chargé d'affaires en génie climatique vend des systèmes de climatisation sur mesure aux entreprises. Spécialiste de la température et de la qualité de l'air, il vend des équipements pour les centres commerciaux, les tours de logements, de bureaux, les aéroports, les hôpitaux, les administrations, etc.
 
Il commence par analyser la demande de l'entreprise décrite dans un cahier des charges. Il peut s'agir de créer une atmosphère stérile dans un laboratoire ou un bloc opératoire, par exemple. Avec l'aide des ingénieurs d'études en génie climatique, il élabore une série de propositions techniques (architecture des installations, performances des matériels). Il établit un devis puis entame les négociations avec le client. Après la signature du contrat, il supervise l'installation des équipements sur le site, et met tout en œuvre pour assurer le bon déroulement du projet (respect des coûts, de la qualité et des délais).
 
Une fois les travaux terminés, il assure la mise en service de l'installation, en présence du client, et le service après-vente (modification des équipements, amélioration de leurs performances). Le poste requiert une double compétence en génie climatique et en techniques commerciales.

Fiche métier

En savoir plus

Conseiller(ère) en énergie

Le conseiller énergie ou la conseillère énergie conseille son interlocuteur mais aussi propose différentes solutions énergétiques et recommandations d’équipements moins énergivores. C’est avant tout quelqu’un qui informe. Que ce soit en rendez-vous en face à face ou par téléphone, il s’adresse d’abord à quelqu’un qui a des questions à lui poser. Dans un second temps et après avoir soigneusement étudié le profil du consommateur, le conseiller énergie propose des solutions commerciales pour aider son interlocuteur à réduire sa consommation énergétique. Fin connaisseur.se du secteur de l’énergie et des énergies renouvelables, le conseiller énergie sait transmettre une information et guider le consommateur vers une démarche éco-responsable. 
 
Le conseiller énergie exerce dans des structures diverses : fournisseurs d’électricité et de gaz, entreprises privées ou publiques, collectivités locales, associations environnementales, structures environnementales publiques etc. Ce poste est souvent occupé par des profils commerciaux ayant un fort intérêt pour les problématiques des énergies vertes et renouvelables, de l’écologie. Le métier de conseiller énergie est un métier encore en plein essor aujourd’hui. C’est un métier d’avenir au cœur des préoccupations environnementales. A la fois dans les grandes comme les petites structures, le conseiller énergie peut devenir : responsable d’équipe, Chief Operating Officer, commercial dans le domaine des énergies renouvelables, formateur, chef de projet dans les énergies renouvelables, responsable d’un bureau d’étude thermique...

Fiche métier

En savoir plus

Domoticien(ne)

Le domoticien a pour mission de rendre la maison plus "intelligente", écologique et confortable. Il utilise pour cela toutes les techniques qui permettent les commandes à distance et les programmations : électronique, électricité, automatismes, informatique…Son rôle n'est pas de créer tous ces produits automatisés mais de les adapter, de les installer et de les mettre en service. 
 
Le domoticien peut intervenir ainsi dans de multiples domaines. En premier lieu, la sécurité des personnes et la protection des biens par des systèmes d’alarme, de contrôle d’intrusion extérieure ou d’alerte d’incendie. Mais le domoticien s'intéresse aussi au confort thermique, acoustique ou visuel, à la régulation de l’éclairage en fonction de la luminosité extérieure, au chauffage ou à la climatisation, la température de l’eau dans la salle de bains, la fermeture de stores à une heure programmée, etc.
 
Le champ d’activité du domoticien ne se limite pas à la maison individuelle : il englobe aussi les immeubles collectifs, logements et bureaux où les différentes installations peuvent être connectées et « dialoguer » entre elles (portes automatiques...). Dans les immeubles de bureaux, on parle alors d’immotique et d'immoticien. 
 
Technico-commercial, le domoticien a un rôle d'information essentiel auprès de la clientèle ce qui nécessite d'indispensables qualités de communication et de pédagogie. Il doit aussi posséder de solides connaissances en électricité mais aussi dans les systèmes informatisés et robotisés et bien entendu dans le bâtiment. 
 
Les domoticiens sont essentiellement employés par les entreprises du bâtiment, les installateurs d'équipements techniques ou les sociétés de maintenance.

Fiche métier

En savoir plus