Le chauffe-eau solaire


  • Le chauffe-eau solaire utilise beaucoup moins d’énergie qu’un chauffe-eau électrique ou un chauffe-eau au gaz. Utilisant une énergie renouvelable, il ne rejette pas de CO2.

    • Selon la région et la taille de l’installation, le chauffe-eau solaire peut couvrir entre 50 et 80 % des besoins annuels.

    • Bien entretenu, les panneaux solaires ont une durée de vie entre 10 et 30 ans.

    • Gratuite, l’énergie solaire est disponible partout et de manière illimitée.

  • Le chauffe-eau monobloc

    Système le plus simple, le chauffe-eau monobloc réunit dans une même forme compacte le ballon et le panneau solaire. Il est adapté aux régions chaudes (DOM, résidences utilisées uniquement l’été) car le ballon est installé en extérieur sur le toit.

    Le chauffe-eau à éléments séparés à thermosiphon

    Dans cette installation, le ballon d’eau chaude est installé plus haut que les panneaux. L’eau peut ainsi circuler par convection naturelle. L’eau chauffée est plus légère que l’eau froide. Elle monte ainsi dans le ballon, chasse l’eau froide qui descend vers le bas et passe ainsi par le panneau solaire.

    Le chauffe-eau à circulation forcée  

    Une pompe fait circuler le fluide caloporteur chauffé jusqu’au ballon d’eau pour chauffer l’eau.

    Le chauffe-eau à auto-vidange  

    Ce chauffe-eau vise aussi à éviter le risque de gel. Son principe consiste à vider les panneaux solaires en période de non-utilisation.

Les autres rénovations énergétiques

Plus de confort thermique, moins de factures d’énergie et de CO2 :

Tous les travaux améliorant la performance énergétique de votre habitation.