L'isolation de la toiture de votre copropriété


  • Isoler la toiture de votre immeuble est un moyen efficace d’améliorer le confort thermique de la copropriété et de réduire les factures énergétiques.

    L’hiver, une grande partie de la chaleur s’échappe par le toit. Avec une mauvaise isolation, le bâtiment aura besoin de plus d’énergie pour assurer le confort de tous ses habitants.

    • Grâce aux travaux d’isolation, vos charges énergétiques sont réduites. Votre copropriété réalise ainsi des économies.

    • Ces travaux d’isolation bénéficient à l’ensemble du bâtiment. Ils permettent une meilleure diffusion de la chaleur à travers les étages. Par un principe vertueux, mieux le logement du dessus est chauffé, moins la chaleur du dessous aura tendance à s’échapper. 

  • Quelles techniques pour isoler votre toiture ? 

    Selon la configuration de l'immeuble, vous pourriez procéder à une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur.

    La technique du soufflage 

    Ce procédé consiste à recouvrir le plancher avec des flocons isolants grâce à une machine à souffler. C’est une méthode rapide et efficace qui assure un confort optimal, été comme hiver. Elle s’adapte à tous les types d’espaces, y compris les plus difficiles d’accès.

    La technique de l'épandage 

    Facile à réaliser, cette méthode consiste à poser de l’isolant à la main au niveau du plancher des combles ou de la charpente. Elle est particulièrement indiquée pour les petites surfaces et ne nécessite aucune machine.

    L’isolation par panneaux 

    Principalement utilisée pour l’isolation de planchers dotés de solives, cette technique donne de bons résultats aussi bien thermiques que phoniques.

    L’isolation par rouleaux 

    Pour ce procédé, l’isolant est roulé sur le plancher des combles. Facile à mettre en place, cette technique nécessite parfois de mettre en place deux couches d’isolant. Vos combles doivent cependant être faciles d’accès pour pouvoir appliquer l’isolation par rouleaux.

    Isoler par l’extérieur 

    Cette option est privilégiée quand le toit est en mauvais état et que les combles sont trop encombrés. Elle nécessite toutefois de déposer la toiture.

    La technique du sarking

    Ici, l’isolant est posé sous forme de panneaux entre les chevrons de la charpente. Recommandée dans le cadre de rénovation totale ou de construction neuve, elle s’adapte à tous les types de charpente. De plus, cette technique offre une grande performance phonique et thermique.

  • Avant de choisir un matériau isolant, plusieurs critères vous permettent d’analyser sa performance. La conductivité thermique indique la capacité de l’isolant à être conducteur de chaleur. La résistance thermique définit sa capacité à résister au chaud et au froid.

    La laine végétale 

    Fabriquée à partir de matière végétale comme le bois, le chanvre, la laine végétale est une alternative propre aux matériaux synthétiques. Disponible sous forme de feutre fin ou de panneaux, elle offre un bon confort thermique et acoustique.

    La ouate de cellulose 

    Utilisée dans les constructions en bois et les bâtiments neufs à basse consommation, la ouate de cellulose est fabriquée à partir de papiers recyclés. En vrac, sous forme compacte ou décompactée, elle a un fort pouvoir isolant.

    L’argile expansée

    Ce matériau est obtenu à partir d’argile brute naturelle. L’argile est d’abord séchée, réduite en poudre, puis mélangée à de l’eau avant d'être chauffée dans un four. Elle a l’avantage d’offrir une très bonne isolation phonique. 

    Le liège

    Le liège est un matériau qui offre une grande résistance au feu, à l'eau mais aussi aux insectes et rongeurs. Écologique et naturel, il convient très bien à l’isolation de la toiture.

    La liste des matériaux est non exhaustive.

Les autres rénovations énergétiques

Plus de confort thermique, moins de factures d’énergie et de CO2 :

Tous les travaux améliorant la performance énergétique de votre habitation.