Le système électrique de vos parties communes


  • Dans les parties communes, la consommation d’énergie électrique n’est pas négligeable : éclairage du hall d’entrée, des couloirs, des étages, du parking, ou encore de l’extérieur. Les dépenses liées à ces différents éléments sont partagées entre l’ensemble des propriétaires et se répercutent directement sur les charges de copropriété. Pour éviter les pertes d'énergie et mieux maîtriser sa consommation, des travaux de rénovation simples peuvent être mis en place au niveau du système d'éclairage et de l’installation de l'ascenseur.

  • En copropriété, l’optimisation de l’éclairage reste une étape simple pour réduire les coûts tout en offrant du confort dans les parties communes. En effet, l’éclairage, en intérieur comme en extérieur, représente une partie importante du budget d’énergie des copropriétaires. Intégré aux charges collectives, il peut représenter jusqu’à 30% des consommations d’électricité d’un immeuble.

    En équipant vos parties communes avec des équipements d'éclairage plus performants, vous pourrez gagner en coût de maintenance et réaliser des économies d’énergie. Plusieurs solutions s’offrent à vous.

    Le remplacement des lampes

    Le remplacement des lampes ou relampage consiste à renouveler le parc d’éclairage intérieur ou extérieur des parties communes pour faire des économies d’énergie. L’objectif est de remplacer de vieilles ampoules souvent énergivores par un éclairage plus performant et plus respectueux de l’environnement, comme des LED . Ces ampoules produisent une technologie d'éclairage très efficace.

    En plus de faire réaliser des économies considérables, le relampage permet de moderniser les équipements collectifs et d’apporter une valeur ajoutée à l’immeuble.

    Les détecteurs de présence ou système de minuterie

    Vous pouvez coupler le changement de l’éclairage avec un système plus performant et moins énergivore comme des détecteurs de présence ou un système de minuterie.

    L'ascenseur

    L'ascenseur représente lui aussi une source importante d'énergie au niveau des parties communes. Certains équipements vieillissants peuvent être particulièrement énergivores. Ainsi,  la modernisation ou la rénovation de votre ascenseur a l’avantage de réduire la consommation énergétique de la copropriété ainsi que le risque de panne.

  • Comme pour une maison, vos parties communes peuvent aussi être équipées d’installations pour produire de l’énergie renouvelable. Pour cela, les panneaux solaires thermiques permettent de profiter d’une ressource énergétique propre et illimitée : le soleil. A la différence des panneaux solaires photovoltaïques qui produisent l'électricité, ces installations permettent de produire l’eau chaude grâce à une surface qui captent les rayons du soleil pour réchauffer un fluide caloporteur placé sous les panneaux. 

    Les copropriétés se prêtent particulièrement bien à des installations de panneaux sur de larges surfaces. Les panneaux photovoltaïques alimentent les bâtiments en électricité. Notez cependant que l’installation de panneaux solaires thermiques nécessite un système d’eau chaude collective dans votre immeuble. Sa taille dépendra du nombre d’habitants dans l’immeuble. Toutefois ambitieux, ce projet trouvera des répercussions bénéfiques sur le long terme.

  • Les panneaux solaires permettent de produire une énergie propre.

    Gratuite et illimitée, l’énergie solaire permet donc des économies sur votre facture et une diminution des charges de copropriétés à long terme.

    Information plus méconnue, les panneaux solaires peuvent aussi être une source de revenus pour la copropriété en vendant le surplus d’énergie produite.

  • Il existe plusieurs manières d’exploiter la production d'énergie solaire de vos parties communes :

    • La vente de tout ou d’une partie de la production : dans ce cas là, les gains peuvent servir à payer les charges communes, ou bien être redistribués aux différents copropriétaires.

    • L’autoconsommation totale : toute l’électricité produite est consommée directement sur place pour alimenter les parties communes.

    • L’autoconsommation collective : l’électricité produite est répartie entre tous les  propriétaires.

    • L’autoconsommation partielle avec revente de surplus : ce choix nécessite un raccordement au réseau électrique pour réinjecter l’excédent de production.

Les autres rénovations énergétiques

Plus de confort thermique, moins de factures d’énergie et de CO2 :

Tous les travaux améliorant la performance énergétique de votre habitation.