La ventilation en immeuble


  • Pour vivre dans un appartement sain, l’air doit être régulièrement renouvelé. C'est le rôle de la ventilation. Elle évacue l’humidité générée par la présence et limite aussi les polluants dans l’air ambiant.

    Dans un immeuble mal ventilé, plusieurs dommages peuvent se présenter :

    • La condensation sur les parois résultant de l’humidité non évacuée produit des gouttelettes qui peuvent détériorer les revêtements des murs, des sols ou des plâtres.
    • Celle-ci favorise l’apparition des moisissures et d’insectes nuisibles.
    • Un air pollué augmente le risque de maladies respiratoires ou allergiques.

    Lors de l'installation ou de la rénovation d’un système commun de ventilation, il faut utiliser les gaines de ventilation existantes et installer un extracteur d'air sur la toiture ou dans les combles qui sera commun à tous les appartements.

    Attention - L’installation d’une VMC dans une copropriété peut se révéler problématique si aucun réseau de ventilation n’y est déjà présent. Les conduits existants doivent être suffisants pour permettre de laisser passer de nouvelles gaines de ventilation.

    • Bien pensée, la ventilation assure un air sain aux habitants de l’immeuble.

    • Elle permet de lutter contre l’humidité par une aération efficace.

    • En évacuant les polluants par l'extérieur, elle renouvelle l’air ambiant.

    • Enfin, elle limite la condensation et l’apparition des moisissures ou maladies.

  • La VMC simple flux autoréglable

    La VMC simple flux autoréglable permet de faire entrer de l’air frais provenant de l’extérieur dans vos parties communes. Le ventilateur de la VMC simple flux est inversé, alimenté par un moteur électrique et installé le plus souvent dans les combles.

    Pourquoi l’envisager dans le cadre de votre rénovation énergétique ? 

    Grâce à la ventilation mécanique contrôlée (VMC), de l'air est extrait en continu et en quantité régulée grâce à un système motorisé. L’apport d’air frais venant de l’extérieur occasionne une certaine déperdition thermique, mais elle n’a rien de comparable avec la déperdition causée par la ventilation manuelle.

    Les avantages de la VMC simple flux autoréglable

    • Contrairement au modèle simple flux hygroréglable, la VMC autoréglable ne tient compte ni des conditions météorologiques, ni du taux d'humidité de vos parties communes.

    • Les débits d'air sont constants quelles que soient les conditions externes ou internes. Ils sont réglés lors de l'installation, en fonction du nombre de pièces de l’immeuble.

    • Vous êtes libre de modifier les paramètres de fonctionnement de votre VMC simple flux auto-réglable, si vous estimez que la puissance d'aspiration est trop faible ou trop forte.

    La VMC hygroréglable

    Comme la VMC simple flux, la VMC hygroréglable permet de faire entrer dans vos parties communes de l’air frais provenant de l’extérieur. Cet air neuf traverse les espaces communs avant d’être évacué par un groupe d’extraction doté d’un ventilateur.

    La particularité de la VMC hygroréglable est qu’elle prend automatiquement en compte le taux d’humidité de la pièce pour contrôler sa ventilation. Elle est donc plus perfectionnée qu’une VMC autoréglable, réglée manuellement par l’utilisateur.

    Pourquoi l’envisager lors sa rénovation ?

    Grâce à la ventilation mécanique contrôlée (VMC), l'air est extrait en continu et en quantité régulée grâce à un système motorisé. L’apport d’air frais venant de l’extérieur occasionne une certaine déperdition thermique, mais elle n’a rien de comparable avec la déperdition causée par la ventilation manuelle.

    Les avantages de la VMC simple flux hygroréglable

    La VMC simple flux hygroréglable détecte automatiquement l'humidité de vos parties communes et adapte la puissance d'aspiration des bouches d'extraction en conséquence.

    La VMC double flux

    Comme la VMC simple flux et la VMC hygroréglable, la VMC double flux permet de faire entrer de l’air frais provenant de l’extérieur dans vos parties communes. Cet air neuf traverse ces espaces avant d’être évacué par un groupe d’extraction doté d’un ventilateur.

    La VMC double flux limite également les déperditions de chaleur de manière très performante. Lorsqu'elle extrait l’air humide et vicié de vos parties communes, elle en récupère au passage ses calories afin de préchauffer le flux d’air entrant dans la direction inverse. L’été, la VMC double flux peut s’employer de manière inverse et permet de rafraîchir votre immeuble en chargeant l’air sortant de calories.

    Selon la température extérieure, l'air neuf peut être également introduit dans vos espaces communs sans échange thermique. Ces changements s'opèrent de manière totalement automatique.

    De tous les types de VMC, la VMC double flux est donc la plus intelligente, la plus performante, mais néanmoins la plus coûteuse.

    Attention - Nécessitant l’installation de nombreuses gaines, la VMC double flux peut être difficile à mettre en œuvre à l'échelle et doit être envisagée lors d’une rénovation d’ensemble de l’immeuble.

    Pourquoi installer une VMC double flux ?

    Avec la ventilation mécanique contrôlée (VMC), l'air entre en continu dans votre immeuble en quantité régulée grâce à un système motorisé et automatisé. Avec une VMC double flux, cet apport d’air est réalisé de manière intelligente en y intégrant un échange de chaleur lors de son passage, permettant une meilleure économie d’énergie l’hiver et une meilleure fraîcheur l’été.

    L’échange de chaleur au niveau de la VMC double flux permet une consommation d’énergie moindre pour chauffer votre domicile, puisque l’air neuf est déjà chauffé. C’est également plus confortable, puisque l’air neuf entrant sera moins froid en hiver et moins chaud l’été.

    Enfin, lors de l’installation d’une VMC double flux, l’air neuf entrant dans votre domicile est filtré, une donnée intéressante pour les personnes souffrant d’allergies par exemple.

  • Si une VMC est pré-existante et gérée par l'immeuble, celle-ci doit être rénovée à la charge de la copropriété suite à un vote de l'assemblée générale.

    S'il n'existe pas d'équipement commun dans l'immeuble, une autorisation de la copropriété reste nécessaire car l'installation aura un impact sur les façades de l'immeuble.

Les autres rénovations énergétiques

Plus de confort thermique, moins de factures d’énergie et de CO2 :

Tous les travaux améliorant la performance énergétique de votre habitation.